Le jour de la signature de mon contrat chez City One, j’ai dû attendre Mme Cristina G.pendant 45 minutes à la porte de l’accueil. Elle était en retard. Elle s’en est jamais excusée. À peine bonjour. Peu de respect aussi pendant que je lisais le contrat: “Ça y est, vous avez fini ? J’ai d’autres choses à faire. L’agence travaille »
J’ai aussi eu beaucoup de difficultés à faire des requêtes à l’agence: « J’ai pas que ça à faire… »
Si postuler pour un poste à la Cinémathèque n’est pas très accessible, cela l'est encore moins quand on travaille chez City One. Ayant été encouragé par un employé de la cinémathèque à postuler pour un poste qui se libérait en interne, je n'ai obtenu que le silence en gage de réponse. Après avoir relancé la personne concernée, je reçois une réponse par mail : “j’examine en priorité les candidats maison (…)”. Bien qu'ayant travaillé dans les lieux, nous ne sommes pas considérés comme des candidats maison. Nous passons même après les candidats de l'extérieur.