Il y a longtemps que je me demande pourquoi cette agence n’est toujours pas tombée ?
J’ai commencé dès mes 17 ans à travailler pour City-One, c’était l’année 2011.
Tout d’abord, l’agence m’a tout de suite adopté en me faisant travailler sur beaucoup de « missions », quand on est jeune étudiante et qu'on a besoin d’argent, on les remercie. Mais je remercie les personnes au booking qui travaillaient de juin 2011 à décembre 2012.
J’ai commencé en contrat CDD remplaçante à la cinémathèque pendant l’exposition Tim Burton, j’ai adoré et j’ai voulu plus souvent y travailler… Sauf que la bookeuse culture de l’époque me faisait travailler que quand ça l’arrangeait et me disait que « soit un CDI soit tu attends qu’une place se libère pour y travailler ».
Parfois elle m’appelait la veille ou le jour même pour la dépanner, ma seule excuse pour pas qu’elle le prenne mal (oui ils sont vexés quand on dit non) c’est que je travaillais déjà avec le département évènementiel.
L’événementiel n’est pas mieux non plus que la culture mais j’ai déjà réglé mes problèmes, ça ne me regarde plus.
En 2014, je reprends la cinémathèque car je me détache de l’événementiel. Le bookeur de cette époque avec qui je m’entendais très bien, ime mettait sur des dates qui nous convenaient à tous les deux.
Mais je lui en ai voulu de m’avoir mis sur un remplacement le 08 mai 2014 (date de la grève), d’une personne qui était une copine de travail avec qui je m’entendais très bien et il le savait.
Ils avaient viré cette amie la veille (sans grande raison), il le savait déjà, ne m’a rien. La surprise ce jour-là, j’arrive pour travailler, toute contente de passer du temps avec mes collègues et avec elle... Ils font grève suite à cet évènement et je peux comprendre…
Malgré ça, j’ai été en CDD les week-end de septembre 2014 à avril 2015, puis j’en ai eu marre de toute ces complications et j’ai voulu me trouver un autre travail.

J’étais en CDD remplaçante mais je ne suis pas loin d’avoir eu les mêmes soucis de logistique :
Les horaires sont vraiment très mal aménagés parfois je faisais du 9h-20h avec des  heures de pause de 30 min dans la journée et une autre fois je pouvais faire les mêmes horaires avec en tout 3h30 à 4 heures de pause ;
Les appels le matin même, pour venir remplacer une personne ;
Les fois où tu es booké sans le savoir donc on t’appelle en t’engueulant parce que tu n’es pas là. Je n’ai jamais reçu par mail le planning de la cinémathèque;
Les vestiaires sont vraiment très délabrés (bon on est pas des princesses mais un minimum propre ça aurait été cool).
Au niveau des contrats, j’ai dû en réclamer deux pendant 3 mois que j’ai reçu chez moi il y a 6 mois de ça.
Dans cette aventure, je remercie quand même beaucoup les managers donc Annie, Violaine et Leonardo qui nous ont toujours bien gérés et qui se sont toujours préoccupés de notre bien être à la cinémathèque. 
Merci à Anna d’avoir le courage  « de dévoiler les dessous de l’accueil » et j’espère bien que la cinémathèque se rendra compte que ce n’est pas les employées de City One qui vont pas mais c’est l’organisation de l’agence qui ne convient pas.