Les conditions de travail des salariés se sont dégradées avec le changement de direction il y a déjà quelques années mais il y a toujours eu quelques abus notamment au niveau des salaires, type erreur de fiches de paie à répétitions.
En effet le directeur Marc B. tout comme à l'époque Delphine S.et désormais Cristina G. se soucient peu des conditions de travail, de la législation et du bien ou mal être des salariés à la Cinémathèque Française ou sur d'autres sites culturels.
Le turn-over leur est égal puisque leurs recrutements est basé sur le physique avant toute chose.

Nous avons eu le droit à des remarques du genre "il faut les virer, ils sont moches" ou alors "cache les hôtesses les moins belles" - durant certaines soirées événementielles -  toujours dans le culturel je précise.

Les clients tels que La Cinémathèque Française connaissent les dérives et ne s'en soucient guère.